Pourquoi est-il si difficile de parler arabe au Caire ?

Dur de ne pas passer pour un demeuré quand on dit à ses amis français qu’il est compliqué de parler arabe au Caire. Certes, l’arabe est la seule langue officielle du pays. Dans les faits, c’est presque mission impossible de parler arabe avec les Egyptiens quand on est étranger. Tentative d’explications.

Dans une société où l’on cherche à se distinguer le plus possible de son prochain, l’anglais est devenu un moyen comme un autre de faire comprendre à son interlocuteur qu’on a été bien éduqué, de préférence dans une école américaine ou britannique. C’est un bon moyen de se sentir valorisé, un peu comme en France quand on hurle quelle grande école on a fait juste après avoir murmuré son prénom. Résultat, impossible pour le non-Egyptien de caser 3 mots en arabe à son interlocuteur arabophone. La conversation basculera systématiquement en anglais, sans préavis. Les heures passées à apprendre des listes de vocabulaire n’auront servi à rien.

Il ne faut pas le prendre personnellement, et douter de ses talents à déblatérer en dialecte égyptien, ou pire en arabe littéraire. Les Egyptiens se parlent également en anglais, ou en français entre eux. Allez donc traîner à Alfa Market, un supermarché à Zamalek, et vous entendrez les Desperate housewives égyptiennes se saluer, à la libanaise d’un « hi, bonjour, ça va ? ». Ou encore dans un café près du club Gezira, où on refait le monde en français autour d’un latte caramel. Il paraît que certains se sentent plus à l’aise en anglais que dans leur propre langue. Le snobisme ultime.

Logiquement, l’expatrié arabophone se rabat alors sur les commerçants, et les taxis. Là encore, le chemin de croix commence. Dans les quartiers d’expatriés, on s’adresse au client en anglais, en signe de respect. Un sentiment de désespoir se fait alors sentir, et on s’entend alors affirmer au vendeur qu’on ne parle pas anglais, ce qui ne fait qu’intensifier le ridicule de la scène.

Paradoxe, l’arabe est devenu pour certains une langue has been, alors qu’un nombre croissant d’étudiants choisissent de venir au Caire l’apprendre chaque année, et que les écoles d’arabe se multiplient.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Pourquoi est-il si difficile de parler arabe au Caire ? »

  1. tiens ! j’habite à zamalek depuis 2 mois et je n’ai presque jamais rencontré d’ egyptien parlant anglais, ni français d’ailleurs, du coup je suis obligée de faire des progrès en arabe mais pour le moment je dois faire face à beaucoup de malentendus !

      • Non, on ne peut pas me prendre pour une arabe, ni physiquement ni linguistiquement, je débute, c est juste que plupart de mes interlocuteurs ne parlent que l  » égyptien « 

  2. Mais pour comprendre les pays arabes,il faut parler l’arabe.L’anglais ou le français parlé par les Arabes ne traduira jamais avec fidélité leurs ressentis.Seule la langue arabe parlée par les arabes peut étancher leur soif existentielle .

  3. Bien d’accord avec Alain Bertrand !

    Pour apprendre l’arabe, selon moi, une solution : bosser dans une boite où il y a certains employés non francophones et aller dans la famille non francophone d’amis. Perso, c’est comme ça que j’ai appris, aucun cours de prix, aucun bouquin acheté.

    Très sympa ton blog CairoInchallah ! 😉

  4. Pour apprendre l’arabe « de base », rien de tel que de laisser tomber Alpha Market et aller faire ses courses au marché. Progrès assurés, ils ne sont ni anglophones, ni germanophones, ni francophones…et en plus on fait de belles économies. yallah!

  5. Bonjour je confirme. Cela doit dépendre des quartiers fréquentés. Je suis dans un quartier très populaire, et je peux vous garantir qu’il est quasi impossible de trouver un interlocuteur parlant anglais ou français. Et croyez moi on ne risque pas de me prendre pour une arabe physiquement.
    J’apprends tant bien que mal des mots glanés au hasard mais je fais beaucoup rire (c’est déjà ça) quand je m’essaie à les prononcer. Pas simple.
    Bien sûr, quand il m’arrive d’approcher la zone de la place tahrir, du Nil et de ses hôtels, là , c’est plus facile. On peut trouver à s’exprimer en anglais.
    En fait, c’est comme partout….questions de quartiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s